Outils personnels
Vous êtes ici : Accueil Communications individuelles Evaluations externes Processus d’implantation d’une instrumentation nationale pour la reconnaissance des acquis et des compétences de la discipline français, langue d’enseignement et littérature, au niveau collégial
Navigation
« Novembre 2022 »
Novembre
LuMaMeJeVeSaDi
123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930
 
Actions sur le document

Processus d’implantation d’une instrumentation nationale pour la reconnaissance des acquis et des compétences de la discipline français, langue d’enseignement et littérature, au niveau collégial

Résumé: En 2002, le besoin de clarifier les orientations en matière d’éducation des adultes et de formation continue au Québec, fait consensus. La Politique gouvernementale d’éducation des adultes et de formation continue, dont l’une des principales orientations structurantes est de «valoriser les acquis et les compétences des adultes par une reconnaissance officielle» (p.23), répond à ce besoin. Dans la foulée de la politique gouvernementale et du plan d’action qui a suivi, le ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport (MELS), a notamment soutenu un projet d’élaboration d’une instrumentation en reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) pour la formation générale de l’enseignement collégial. Le principal objectif de ce projet, réalisé en partenariat avec le Cégep Marie-Victorin, consiste à doter tout le réseau collégial des instruments d’évaluation des acquis en formation générale pour les disciplines suivantes: français, langue d’enseignement et littérature, philosophie, éducation physique et anglais, langue seconde. Il s’agit d’élaborer, pour chacune des compétences de la formation générale, une instrumentation comprenant fiche descriptive, description des conditions de reconnaissance et fiche d’évaluation, de produire un guide d’accompagnement pour chacune des disciplines et enfin, d’expérimenter auprès d’une clientèle cible, la démarche d’évaluation pour les compétences en français, langue d’enseignement et littérature. Dans le cadre de cette communication, nous présenterons les outils développés pour le français, langue d’enseignement et littérature, en les mettant en lien avec une démarche concrète de RAC et en abordant les obstacles à leur implantation dans les collèges québécois. Nous traiterons aussi des enjeux entourant l’établissement plus généralisé d’une pratique de reconnaissance en formation générale. La nécessité d’inclure la RAC comme élément essentiel de formation continue devient un impératif pour la société québécoise. Comment le MELS peut-il aider à mettre en place à l’échelle nationale, un dispositif d’évaluation en RAC pour une discipline de formation générale, alors que les collèges disposent de leur pleine autonomie en cette matière? Comment supporter les institutions qui instaurent ces nouvelles pratiques et ont à gérer ce qu’elles impliquent d’inévitables pressions sur les systèmes déjà en place? Il va sans dire que tout au long de ce projet aux multiples dimensions, des tensions ont surgi. Nous proposons de rendre compte des étapes franchies en appui à sa réalisation et des solutions imaginées pour répondre aux différentes situations vécues à chacune des étapes par les collèges participants.